Aper­çu: Rap­port accès à l’éducation

Nou­veau rap­port de l’ODAE-Suisse à paraît­re fin août 2021: bref aper­çu du contenu. 

L’égalité d’accès à l’éducation est une con­di­ti­on pré­al­ab­le élé­men­taire pour une socié­té inclu­si­ve. C’est pour­quoi le nou­veau rap­port de l’ODAE-Suisse détail­le les bases juri­di­ques et poli­ti­ques d’un accès éga­li­taire. L’accent est mis sur les jeu­nes à par­tir d’environ 16 ans et sur les jeu­nes adul­tes récem­ment arri­vé-e‑s en Suis­se. Cet­te publi­ca­ti­on a été réa­li­sée dans le cad­re du pro­jet « Édu­ca­ti­on pour tous indé­pen­dam­ment du sta­tut de séjour », finan­cé par la Fon­da­ti­on Volkart.

Le rap­port de l’ODAE-Suisse docu­men­te des cas obser­vés à tous les niveaux du sys­tème édu­ca­tif et dans dif­fé­ren­tes régi­ons du pays. Les situa­tions décri­tes illus­trent les aspects que les jeu­nes per­çoiv­ent com­me des obsta­cles à leur édu­ca­ti­on, met­tant en évi­dence des pro­blè­mes struc­tu­rels. Tou­te­fois l’analyse des cas révè­le sur­tout la rich­es­se de la for­ma­ti­on for­mel­le et non for­mel­le que les jeu­nes pos­sè­dent déjà en arri­vant en Suis­se. Le niveau d’éducation varie for­te­ment d’une per­son­ne à l’autre. Mais tou­tes les per­son­nes inter­ro­gées font preuve d’un haut niveau de réfle­xi­on et de déve­lo­p­pe­ment dans leurs décla­ra­ti­ons à pro­pos de leur par­cours édu­ca­tif et de leurs ambi­ti­ons en matiè­re de formation.

Afin de reflé­ter les dif­fé­ren­tes dimen­si­ons de la ques­ti­on, l’ODAE-Suisse a choi­si une série de prio­ri­tés thé­ma­ti­ques. Le rap­port trai­te notam­ment l’accès à l’éducation au cours de la pro­cé­du­re d’asile sous le nou­veau régime instau­ré il y a deux ans. Un aut­re domai­ne abor­dé con­cer­ne l’école obli­ga­toire et sur­tout l’école secon­dai­re, à par­tir du cons­tat que le droit des mineur-e‑s de 16 à 18 ans à une sco­la­ri­sa­ti­on com­plè­te et adap­tée à leur âge est encore trop peu pris en comp­te en Suisse.

Dans le domai­ne de l’enseignement post­ob­li­ga­toire, le rap­port por­te spé­ci­fi­que­ment sur deux aspects : la per­méa­bi­li­té du sys­tème édu­ca­tif, avec la ques­ti­on du finan­ce­ment des étu­des aux hau­tes éco­les, ain­si que l’accès à l’éducation pour les per­son­nes n’ayant pas le droit de res­ter en Suis­se. Enfin, l’ODAE-Suisse a ana­ly­sé les con­di­ti­ons socié­ta­les qui déploi­ent des effets sur l’accès à l’éducation. Les nombreu­ses per­son­nes migran­tes ayant des sta­tuts de séjour pré­cai­res ren­con­t­rent divers fac­teurs qui favo­ri­sent ou au con­tr­ai­re ent­ra­vent leur accès à la formation.

Les con­clu­si­ons de l’analyse per­met­tent à l’ODAE-Suisse de for­mu­ler des recom­man­da­ti­ons desti­nées aux milieux poli­ti­ques et admi­nis­tra­tifs. Ces recom­man­da­ti­ons visent à fai­re recon­naît­re et à valo­ri­ser les com­pé­ten­ces et les acquis des jeu­nes, dans l’intérêt de la socié­té tou­te ent­iè­re. Il est vrai que la néces­si­té d’agir est recon­nue et qu’un cer­tain nombre de mes­u­res ont été pri­ses ces der­niè­res années. Tou­te­fois il res­te beau­coup à fai­re pour créer un accès plus éga­li­taire à l’éducation, quel que soit le sta­tut de séjour des per­son­nes. Depuis le début de l’année 2021, l’ODAE-Suisse s’implique donc acti­ve­ment dans la cam­pa­gne «Édu­ca­ti­on pour tou­tes et tous – main­ten­ant !».