« Des loge­ments sans urgence »

Dans le cad­re d’une péti­ti­on, une cam­pa­gne deman­de la fer­me­tu­re des loge­ments d’urgence dans le can­ton de Zurich ain­si que l’hébergement humain des per­son­nes con­cer­nées.

La cam­pa­gne « loge­ments sans urgence » a été lan­cée par un grou­pe d’individus et est sou­te­nue par plu­sieurs orga­ni­sa­ti­ons, ent­re autres par « Soli­netz ».

L’ODAE sou­ti­ent la deman­de d’hébergement humain pour les requé­rant-e-s d’asile débou­té-e-s. La mise en œuvre du droit à l’aide d’urgence selon l’art. 12 Cst. vio­le plu­sieurs droits fon­da­men­taux de la Con­sti­tu­ti­on fédé­ra­le suis­se et, en par­ti­cu­lier, de la Con­ven­ti­on rela­ti­ve aux droits de l’enfant. En plus de la vio­la­ti­on de la pro­tec­tion de la sphè­re pri­vée (art. 13 de la Cst.), de la liber­té de mou­ve­ment (art. 10 Cst.) et du droit au déve­lop­pe­ment pour les enfants (art. 11 Cst.), les per­son­nes con­cer­nées sont pri­vées de tou­te pos­si­bi­lité au déve­lop­pe­ment et à une exis­tence digne.

Vous trou­ve­r­ez plus d’informations sur la cam­pa­gne et la péti­ti­on sous le lien sui­vant www.unterkünfte-ohne-not.ch