«Focus» Mars 2022

Afgha­ni­stan, l’illusion des iti­nér­ai­res de fui­te sûrs

La situa­ti­on en Afgha­ni­stan s’est for­te­ment dégra­dée depuis la pri­se de pou­voir des talib­ans en août 2021. Les droits des Afghan·es sont de plus en plus rest­reints. Les per­son­nes qui ont pu quit­ter le pays sont peu nombreu­ses. L’une d’entre elles est Ben­af­sha Efaf, une avo­ca­te de 36 ans qui tra­vail­lait pour l’organisation de défen­se des droits des femmes « Women for Afghan Women WAW ». Après la pri­se de pou­voir, elle a été éva­cuée et est arri­vée en Suis­se en aut­om­ne. Vous trou­ve­r­ez une ver­si­on abré­gée de l’entretien avec elle dans la nou­vel­le édi­ti­on de « Focus » ain­si que la ver­si­on inté­gra­le ici.

Dans le « Focus », l’ODAE-Suisse s’aborde éga­le­ment la responsa­bi­li­té de la Suis­se envers les per­son­nes en fui­te. Bien qu’il exis­te de nombreux moy­ens per­met­tant aux per­son­nes en quê­te de pro­tec­tion de rejoind­re la Suis­se de maniè­re léga­le et sûre, très peu par­vi­en­nent effec­ti­ve­ment à en fai­re usa­ge. Deux tri­bu­nes pré­sen­tent l’état actu­el en Afgha­ni­stan et la situa­ti­on juri­di­que des Afghan·es en Suisse.

Télé­char­ger le bul­le­tin « Focus » (pdf)