« Le regrou­pement fami­li­al et les limi­ta­ti­ons au droit à la vie fami­lia­le »

Dans leur pre­mier rap­port com­mun, l’Observatoire romand du droit d’asile et des étran­gers (ODAE romand), l’Observatoire suis­se du droit d’asile et des étran­gers (ODAE-Suis­se), ain­si que l’Observatoire du droit d’asile et des étran­gers de Suis­se ori­en­ta­le (BAAO), se sont pen­chés sur la pro­b­lé­ma­tique du droit au regrou­pement fami­li­al.

Ce rap­port illus­tre, sur la base de cas réels, l’impact humain des obsta­cles ren­con­trés par les migrant-e-s et les Suis­se-sse-s, lorsqu’ils sou­hai­tent fai­re venir en Suis­se les mem­bres étran­gers de leur famil­le. Les cas docu­men­tés par les Obser­va­toires font état d’inégalités et de dif­fi­cul­tés majeu­res dans l’accès au regrou­pement fami­li­al. Alors que cer­tai­nes d’entre elles décou­lent direc­te­ment de la loi, d’autres s’inscrivent dans une app­li­ca­ti­on par­ti­cu­liè­re­ment restric­tive, voi­re abu­si­ve du droit exi­s­tant.

Télé­char­ger le rap­port (pdf)