Péti­ti­on pour une poli­tique suis­se humaine

L’O­DAE-Suis­se sou­ti­ent la péti­ti­on et la cam­pa­gne pour la jour­née des droits humains de l’or­ga­ni­sa­ti­on de droits humains ACAT Suisse. 

L’or­ga­ni­sa­ti­on de droits humains ACAT Suis­se (Action des chré­ti­ens pour l’a­bo­li­ti­on de la tor­tu­re) a lan­cé la péti­ti­on «Pour une poli­tique suis­se humai­ne envers les requé­rants d’a­si­le éry­thréens». L’O­DAE-Suis­se sou­ti­ent les deman­des de la pétition :

1. Les requé­rants d’asile en pro­ven­an­ce d’Érythrée n’ayant pas obte­nu l’asile en Suis­se doiv­ent être admis provisoirement ;

2. La rééva­lua­ti­on du sta­tut des éry­thréens admis pro­vi­so­ire­ment par le pas­sé doit être suspendue ;

3. Ceux qui ont été exclus de l’admission pro­vi­so­i­re doiv­ent en être réintégrés ;

4. La Suis­se n’entame pas de négo­cia­ti­ons avec l’Érythrée sur un accord de réad­mis­si­on tant que la situa­ti­on des droits humains ne s’améliore pas dans ce pays, et doit en infor­mer le gou­ver­ne­ment érythréen ;

5. La Suis­se doit œuvrer en dia­lo­gue avec les auto­ri­tés éry­thréen­nes, par tous les moy­ens à dis­po­si­ti­on, pour que la situa­ti­on des droits humains dans ce pays s’améliore fondamentalement.

Le rap­port «Durcis­se­ments à l’encontre des Érythréen·ne·s : une com­mu­n­au­té sous pres­si­on» (novembre 2018) de l’ODAE romand, l’ob­ser­va­toire régio­nal de Suis­se roman­de, mont­re les durcis­se­ments du droit d’asile qui visent les Ery­thréen-ne‑s, le plus grand grou­pe dans le domai­ne de l’asile en Suisse.